Larry Clark, Père Noël à 100 balles

Jeudi 22 Décembre 2016 12:03:47 par Emilie Lemoine dans Editos

Paris 100€, vente de photos de Larry Clark à 100€ pièce
Un Père Noël un peu indigne. Du genre à avoir revendu deux-trois lutins contre de la méthamphétamine. Pas vraiment le papi barbu, jovial et un brin niaiseux, qui tapote les joues des enfants en s'esclaffant « Ho ho ho ! ». Plutôt du style à transformer votre repas de famille en gang-bang géant et à demander à votre tonton Dominique s'il reste de la coke pour le dessert. « Fuck, y a que de la bûûûche ! ». Dégaine l'appareil photo, ça fera des souvenirs.

Pour 100 euros pièce, ce sont aussi des souvenirs que Larry Clark brade aujourd'hui à Paris. Alors pas ceux de votre réveillon orgiaque, non, ceux de ses films essentiellement. Kids. Bully. Ken Park. Wassup Rockers. Quatre morceaux d'adolescence trempée de sueur, de sang, de sperme et de cyprine. Séchée à l'air du crime et des drogues, comme dirait à peu près Rimbaud. Quatre bonnes raisons donc de s'offrir un de ses clichés à Noël. Quatre excellentes raisons d'en offrir une à votre tata filloniste. Juste pour la blague. Et comme ce sont essentiellement des photographies de tournage, il n'y aura vraisemblablement pas de quoi lui provoquer un zona purulent ou une attaque cérébrale irréversible. A moins d'une allergie insoupçonnée aux paires de fesse et au skate-board.

1971, Tulsa. « Une fois que l'aiguille est entrée, elle ne ressort jamais »*. Un peu comme le gavage d'oie à l'entonnoir ou comme l'esprit de Noël. Et cette année notre bon vieux Larry a mis le paquet côté « Christmas spirit ». Pas non plus jusqu'à se gominer la raie et à vous offrir votre surpoids en Mon Chéri. Mais en plus de ces instantanés, le roublard propose d'autres images, celles d'une séance réalisée pour le calendrier Supreme et des affiches en édition limitée à 100 exemplaires. Et cerise sur la bûche, il sera même sur place à vous regarder farfouiller, de vos petites mains moites et fébriles, le tas de photos en vente à la Galerie Antoine**. Comme le Père Noël voyeur qu'il a toujours été.

Santa (Dirty) Larry.



* « Once the needle goes in, it never comes out », citation de Larry Clark en préface de son ouvrage Tulsa, 1971.
** Vente de photos de Larry Clark à 100€ pièce en présence de Larry Clark et Jonathan Velasquez, du 18 au 24 décembre à la Galerie Rue Antoine, 10 rue André Antoine, Paris 18e.


Emilie Lemoine

Commentaires

Réagissez à cet article

Prénom Nom

E-mail

Message

Cochez la case ci dessous


Articles similaires

Tags : antoine, offrir, raisons, essentiellement, photos, souvenirs, galerie,