Heather Whitten accusée de négligence pour avoir partagé une photo de son fils

Vendredi 27 Janvier 2017 15:35:57 par Sophie Pouzeratte dans Actualités

© Heather Whitten - via compte Facebook
Une photographe se retrouve poursuivie en justice pour avoir posté sur Facebook une photo de son fils sous la douche.

En novembre 2014, la photographe et mère de quatre enfants, Heather Whitten, prend une photo de son mari réconfortant leur fils malade d'un empoisonnement à la salmonelle. Les deux sont nus sous la douche, pour faire retomber la température de l'enfant pris de diarrhées et de vomissements.

En mai 2016, le cliché posté sur Facebook devient viral et reçoit des réactions de la part de plus de 9 millions de personnes du monde entier. Tous admirent la beauté de la scène et sont touchés par ce moment de tendresse entre un père et son fils. Tous ou presque. Quelqu'un n'a visiblement pas été sensible à la charge émotionnelle de la photo et a porté plainte contre Heather Whitten, l'accusant de négligence et d'abus d'enfant. Cette dernière a donc eu la désagréable surprise de recevoir la visite du Département de Protection de l'Enfance d'Arizona.

Aujourd'hui l'affaire est toujours en cours et Heather devra assister à une audience administrative le 3 février prochain. Scandalisée par les proportions que prend cette histoire, la photographe a lancé une campagne de financement en ligne pour lui permettre d'engager un avocat. La mobilisation sur la toile ne s'arrête pas là, car une pétition demandant l'abandon des charges contre la photographe a été lancée sur le site Change.org.


N'oublions par le rôle de Facebook, qui a bien sur censuré plusieurs fois le cliché pour nudité. La photo ne montrant pas « des organes génitaux ou des fesses entièrement exposées » comme indiqué dans la charte du site, celui-ci a dû s'excuser pour sa censure abusive. On n'en attendait pas moins du réseau social, déjà célèbre pour sa politique paradoxale sur le sujet. Car si la photo d'une statue ou d'une poitrine féminine donnerait au site des airs de Tartuffe, l'existence d'un groupe secret (Babylone 2.0), où 52 000 membres échangent des photos de femmes dénudées sans que celles-ci soient au courant, ne lui pose aucun problème.
Alors Facebook, censure or not censure ?




Source:
metro.co.uk


Sophie Pouzeratte

Commentaires

Réagissez à cet article

Prénom Nom

E-mail

Message

Cochez la case ci dessous


Articles similaires

Tags : photographe, facebook, censure, heather, enfant, contre, douche, whitten,