Le World Press Photo 2017 dévoile son palmarès

Lundi 13 Février 2017 17:36:32 par Romeo Mocafico dans Actualités

World Press Photo © Burhan Ozbilici
Que peut raconter une photo ? Quelle est sa force et son impact ? Le Word Press Photo 2017 a annoncé ce lundi 13 février son palmarès. Le concours récompense chaque années les photos les plus marquantes de la presse mondiale.

L’esthétique, la technique et la portée journalistique ont ainsi été passées au crible pour sélectionner les images fortes parmi les 80 408 photos prises par les 5 034 photographes participants. Pour l’occasion, 18 journalistes, éditeurs, photographes et chercheurs se sont rassemblés pour élire ensemble la photo la plus mémorable de l’année. Un jury dont ne faisait malheureusement pas partie Eman Mohammed, victime du décret anti-musulman du président Trump.

Un doigt pointé vers le ciel, l’arme toujours en main, et un cri de triomphe. La photo a été prise quelques secondes après l’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie, Andreï Karlov, le 19 décembre à Ankara. Ce cliché offre à son auteur, le turc Burhan Ozbilici, le titre le plus prestigieux du concours : World Press Photo of the Year (La Photo de l’Année).
 « C’était une décision très très difficile, mais finalement, on a senti que la photo de l’année était une image explosive qui témoignait de la haine de notre époque » explique Mary F. Calvert, un membre du jury qui a tenu a souligner le courage du photojournaliste. 
La photo prise pour l’agence Associated Press avait été relayée par de nombreux médias le mois dernier, jusqu’à atteindre les 18 millions de vues dans les heures qui ont suivies l’assassinat.



World Press Photo © Jonathan Bachman
 

Le lauréat de la catégorie « Questions Contemporains » est Jonathan Bachman. La militante Iesha Evans fait face à la police anti-émeute, offrant ses poignets pour lors de son arrestation. La photo a été prise dans une manifestation contre la brutalité policière à Baton Rouge, suite à la mort de l’afro-américain Altos Sterling.


World Press Photo © Valery Melnikov
 

Valery Melnikov remporte la catégorie « Projets à long terme » avec cette image extraite de la série réalisée dans le Donbass. Un couple tente d’échapper aux flammes causées par le bombardement dans le village de Luhanskaya. La photographe russe couvrait en 2014 le conflit entre les autorités ukrainiennes et les républiques auto-proclamées.


World Press Photo © Tom Jenkins


Le cliché de la chute du jockey Nina Carberry et de son cheval, Sir Des Champs, remporte la catégorie « Sports ». Immortalisée par Tom Jenkins pour The Guardian, l’image a été prise lors du Grand Meeting National le 9 avril 2016 à Liverpool.


World Press Photo @ Paula Bronstein


Le 29 mars 2016, Najiba tient son neveu de deux ans dans ses bras, blessé par l’explosion d’une bombe. La photo a été prise par Paula Bronstein dans un hôpital de Kaboul. L’américaine arrive première dans la catégorie « Vie quotidienne ».



World Press Photo © Francis Pérez


La catégorie « Nature » est remportée par un cliché de l’espagnol Francis Pérez. On y voit une tortue de mer prise au piège d’un filet de pêche au large de Tenerife, dans l'archipel des îles Canaries.


World Press Photo © Jamal Taraqai


Des avocats aident leurs collègues blessés après l’explosion d’une bombe dans la ville de Quetta. Cette photo d’un attentat au Pakistan, signée Jamal Taraqai, lui vaut le premier prix de la catégorie « Actualités chaudes ».


World Press Photo © Magnus Wennmann
 

Une jeune fille de 5 ans vient d’arriver à l’hôpital avec sa famille après avoir quitté son village proche de Mossoul, occupé par l’État Islamique. Une photo de Magnus Wennmann qui offre au Suédois le premier prix de la catégorie « Portraits ».


World Press Photo © Laurent Van derStockt


Laurent Van der Stockt est le seul français à décrocher l’or dans cette édition du World Press Photo. Son cliché, réalisé pour France 2, a été pris lors d’une opération spéciale irakienne dans les quartiers occupés de Mossoul. Il arrive premier dans la catégorie « Actualités générales ».
Matthieu Paley est l’autre lauréat français du concours. Avec son cliché d’une femme Ouirganhe cachant son argent dans ses collants, il s’inscrit à la troisième place de la catégorie « Vie quotidienne ».

Des guerres et des explosions. Voilà comment brièvement résumer les images de cette édition 2017 du World Press Photo. Des clichés percutants, parfois violents, mais qu’il est nécessaire de montrer, comme le rappelle le membre du jury Tanya Habjouqa : « C'était une discussion très intense, parfois brutale, parfois même émotionnelle, mais je suis fier. Je pense que nous avons été courageux dans notre décision. Nous étions audacieux. Je pense que la sélection va certainement faire avancer un débat et je pense que c'est un débat qui est essentiel d'avoir ».

Vous pouvez retrouver l’ensemble du palmarès du World Press Photo 2017 sur son site officiel.




Romeo Mocafico

Commentaires

Réagissez à cet article

Prénom Nom

E-mail

Message

Cochez la case ci dessous


Articles similaires

Tags : parfois, concours, premier,