Françoise Huguier

Françoise Huguier

#Photographe #Incontournable #Reportage
Francoise Huguier est une grande voyageuse, elle est passionnée par l'Afrique qu'elle commence à sillonner. Le continent lui inspire un premier ouvrage : "Sur les traces de l'Afrique fantôme" (sur les pas de Michel Leiris) paru aux éditions Maeght en 1990. Lauréate de la Villa Médicis hors les murs pour ce travail.

Découvre en 1991 les photographes Seydou Keita et Malick Sidibé (lauréat du prix international de photographie en 2003) et contribue à faire connaître leurs œuvres. Elle crée en 1994 la première Biennale de la photographie africaine à Bamako.

De nouveau lauréate de la Villa Médicis hors les murs en 1993 pour son livre "En route pour Behring " (éditions Maeght), journal de bord d'un voyage solitaire en Sibérie. Ce travail est exposé dans de nombreux festivals et galeries et lui vaut un prix au World Press Photo cette même année.

Expose en 1998 "A l'Extrême", travail de plusieurs années dans le Kwazulu-Natal en Afrique du Sud, à la Maison Européenne de la Photographie. Dans la continuité de ce travail sur l'Afrique, "Secrètes", livre dans lequel elle réussit à entrer dans l'intimité des femmes africaines, paraît chez Actes Sud en 1999.
La même année, paraît également chez le même éditeur un livre intitulé « Sublimes », fruit de son travail sur la mode dans les années 80 et 90.

Retourne sur les traces de son enfance de prisonnière du Viêt Minh au Cambodge. Un livre intitulé « J'avais huit ans » retrace cette histoire et paraît chez Actes Sud en 2005.

L'aventure commence avec les défilés de mode qu'elle photographie deux fois par an, « backstage » et dans les ateliers. Ses photos apparaîssent à partir de 1983 dans les pages du journal « Libération ». Réalise dès lors les commandes des directeurs artistiques des plus grands magazines de mode français et étrangers.

Décide de passer plusieurs années à Saint-Pétersbourg pour travailler sur les appartements communautaires. Un livre sur ce travail intitulé «Komunalki » est en préparation et sortira chez Actes Sud en 2008. Elle obtient une avance sur recette du Centre National de la Cinématographie pour tourner un film sur un huis-clos dans ces appartements intitulé « Komunalka ».

Cette année, elle est l'invitée de Christian Lacroix, directeur artistique des prochaines Rencontres Internationales de la Photographie d'Arles, où une grande exposition lui sera consacrée.

En 2007, Jean-Luc Monterosso, directeur de la Maison Européenne de la Photographie lui demande d'être l'un des commissaires du Mois de la Photo 2008.

Tous ses livres ont fait l'objet d'expositions qui continuent de voyager dans le monde entier.